ALBAN LANORE

                                           SCULPTURES
ACTUALITÉS
BIOGRAPHIE
        PLAQUETTE
CONTACT
VIDÉO
        BLOG



 





 Alban LANORE est né à Paris en 1966. Il vit et travaille
 en Touraine, à l’écart du monde artistique. Il développe
 là en toute liberté une œuvre en dehors des modes.
 Ce sont les voyages et les rencontres qui lui ont donné
 la vocation de la sculpture. Il se considère comme un
 artiste autodidacte.
Après avoir conçu et réalisé des décors pour des parcs d'attractions, il crée en 1991
avec sa compagne, Nanou GRIMAULT († 2016), une société de décor végétal qui les
amènera à voyager à travers le monde. En 1998, un voyage au Gabon change leur vie,
tant d'un point de vue artistique qu'éthique, stupéfait par la beauté et la richesse des
forêts, Alban y puise l'inspiration d'une tout autre façon de travailler qu'il met en œuvre
dès leur retour à Paris. Après le Gabon, c'est la forêt amazonienne, et notamment
les concessions forestières, qu'il prospecte régulièrement pour y récupérer
uniquement les rebuts.
Des rencontres importantes ont jalonnées son parcours de sculpteur, le premier qu'il
rencontre adolescent, Jean-Jacques POPILLE, bien connu des amateurs d'art brut, puis
Frans KRAJCBERG ardent défenseur de la sauvegarde de la nature et auteur avec
Pierre RESTANY du "Manifeste du naturalisme intégral", qui l'encourage dans sa
démarche, et Vincent BATBEDAT qui lui apportera une recherche en art construit
qui au fil des années, fera en sorte que son travail organique s’épure pour que ses
dernières sculptures "abstractions géométriques" inaugurent une esthétique proche
de l’art construit tout en restant personnelle.
______________________________________________________________________________________

Texte de Jean ANGUERA

Parler de la sculpture est facile s’il suffit de la décrire. En la décrivant on découvre celui
qui l’a faite. Sans doute l’a t-il faite avec sa force, avec ce qu’il est physiquement, mais
surtout avec les composantes de son esprit, avec les façons dont sa pensée rencontre
la réalité - une réalité tout autant intérieure qu’extérieure.
La sculpture d’Alban Lanore tient à l’application de la force de l’homme à la douceur
charnelle du bois, à l'application de la décision et de la vitesse mécanique de l’outil
au songe silencieux et à la lenteur interne du matériau organique. C’est sans doute
qu’Alban Lanore associe en lui deux natures : celle abstraite et rationnelle d’un esprit
droit qui trouve son expression dans le tranchant de l’acier, dans la radicalité du
métal, et la nature imaginative semblable à la souplesse mélancolique mais secrètement
résolue du bois. Dans sa sculpture ces deux caractères s’expriment en s’opposant, et
non en se conciliant, formant une esthétique du contraste. Le dessein secret du bois
subit les aplats et les angles imposés par le sculpteur. Il se moule à l’intérieur des
formes et toutefois au delà des interruptions, des brusques changements, au-delà des
arrêtes nettes, il prolonge son cours originel.
Alban Lanore est grand, solide, certainement courageux. Face à son travail, aux goûts
qui fondent sa sculpture, à l’opposition de ses caractères, il reste libre puisqu’il
assume pleinement le choix de ses formes et de son matériau.
Et sa liberté est belle à voir !

Jean ANGUERA - Sculpteur
(Vice-président de l’académie des beaux-arts)